Reiki et orbite microcosmique

Publié le 6 Novembre 2012

L'intérêt du deuxième degré du Reiki est que l'on a davantage de possibilités de travail avec cette énergie. Il y a plusieurs symboles que l'on peut activer en se centrant dessus. Cela amène à pouvoir méditer sur eux et à "jouer" avec, seuls ou en combinaisons, sur soi, à l'intérieur de soi ou sur les autres, et cela ouvre pas mal de perspectives. D'autant que je retrouvais d 'une façon très subtile la possibilité de visions intérieures, don qui était naturel enfant et qui avait disparu avec des expériences déplaisantes (je reviendrai là-dessus).

Donc le temps passait, les méditations sur les symboles proposées par le formateur défilaient et la pratique des soins énergétiques me permettait d'acquérir de l'expérience et ouvrait un peu plus mon champ de conscience et de perceptions. La réalité se découvrait chaque jour un peu plus, et ma capacité de concentration se développait elle aussi rapidement. Je sentais que le potentiel intérieur qui était né enfant trouvait là un moyen d'expression à sa mesure. Les autres personnes du groupe ne progressaient pas aussi vite, je m'en rendais bien compte. J'aidais qui le demandait lorsqu'on me posait des questions et je constatais que les réponses ne provenaient pas du cerveau mais du centre de ma poitrine, derrière le sternum. Ces réponses touchaient l'autre, et les retours que l'on me faisait me le confirmaient à chaque fois. En même temps, cela m'amenait une joie que j'avais de plus en plus de difficultés à garder à l'intérieur de moi.

Une pratique intéressante et complètement nouvelle pour moi, initiée par le formateur, était donc l'ouverture de l'orbite microcosmique. Il s'agissait de solliciter des points à des endroits particuliers du corps, sur le devant et le long de la colonne vertébrale, selon un certain sens. Cette pratique n'est pas particulière au Reiki. Il s'agit d'une technique taoïste que l'on retrouve dans certains degrés intérieurs d'arts martiaux asiatiques. Avec le Reiki, l'avantage est qu'il n'est pas nécessaire de savoir utiliser ses énergies intérieures pour solliciter les points de l'orbite microcosmique. Deux initiés au deuxième degré peuvent travailler ensemble et chacun son tour sur l'autre. Les symboles du Reiki peuvent aider mais ne sont pas nécessaires lorsque l'on travaille en binôme, ils peuvent être intéressants lorsque l'on travaille seul.

L'intérêt de cette pratique est multiple. Cela permet un nettoyage du vital (je reprends ici la terminologie de Sri Aurobindo), ça remet en mouvement des énergies cristallisées, c'est un exercice de l'esprit qui permet de travailler sur la concentration, c'est une pratique spirituelle élevée qui peut amener un certain nombre d'ouvertures intéressantes.

Donc lors d'un week end Reiki, le formateur proposa de travailler sur l'ouverture de l'orbite microcosmique (encore dénommée petite orbite (1) ) en binôme. Les yeux fermés, assis au bord d'une table, mon binôme debout à côté de moi passa donc très lentement au-dessus de chaque point pour bien m'aider à le visualiser et/ou le percevoir. Je devais également positionner ma concentration au point considéré (2) lorsqu'il avait sa main au-dessus. Au fur et à mesure, je sentais que chaque point chauffait. Puis ensuite le binôme accéléra progressivement le mouvement pour passer de point en point. Mon esprit suivait ce mouvement et dessinait le chemin entre 2 points consécutifs. Plus le mouvement de mon esprit s'accélérait, plus le chemin se faisait quasi matériel et chaud. Bientôt, dans mon corps, tous les points s'étaient ouverts et chacun d'entre eux était relié au suivant. Mon esprit était entraîné dans ce mouvement qui avait fini par se faire sans ma volonté : l'énergie entraînait l'esprit et l'esprit entraînait l'énergie. L'orbite s'était ouverte. J'étais très relâché, la respiration alimentait également le mouvement, lorsque soudain, un phénomène bien plus violent se mit en marche...

(1) il existe aussi la grande orbite, ou orbite macrocosmique mais je ne peux pas donner d'informations dessus, je n'ai pas pratiqué.

(2) je donne ici intentionnellement peu de détails sur cette pratique et je ne parlerai pas d'auitres expériences faites seul, un peu de recherche permettra de comprendre comment il faut faire. La pratique de l'ouverture de l'orbite microcosmique n'est pas dangereuse en soi. Elle peut également se pratiquer seul. Attention toutefois à ne pas faire n'importe quoi, le travail sur les énergies n'est pas un jeu, il faut pouvoir gérer les conséquences de notre état et de nos pratiques.

Cette image montre succinctement le trajet de l'énergie

Cette image montre succinctement le trajet de l'énergie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :