Publié le 28 Juillet 2014

(commentaire posté sur FB et complété ce 28/07)

La misère qui révolte doit être déracinée du coeur de l'homme parce que c'est là qu'est sa source. Si l'être humain avait perçu dans sa propre conscience la folie de ses choix, nous n'en serions pas là.

Son inconscience et son insensibilité ont poussé l'être humain à subir ses instincts pour des conquêtes et dominations extérieures, de façon à faire valoir son ego et son orgueil, trop souvent aux dépens d'autres.

Et cette folie a pris une telle proportion aujourd'hui et elle nous saute tellement aux yeux que l'on ne sait plus forcément par quel bout la prendre.

Or, chacun d'entre nous est responsable de cet état du monde. Il ne tient qu'à nous d'en briser les chaînes.

Ce travail est une révolution silencieuse, à l'intérieur de soi, dont le résultat est de créer un contre pouvoir de sagesse, d'amour, de compassion et d'intelligence dans son propre coeur, qui finira par avoir raison de la folie du monde.

Peu importe comment on met ce travail en oeuvre, l'important est de le faire. Ce seront toutes ces forces intérieures fraternellement unies qui changeront le monde.

Voir les commentaires

Publié dans #Réflexions

Repost0