Publié le 20 Novembre 2015

Kandinsky, "Composition 7", 1913

Kandinsky, "Composition 7", 1913

Je vais dire quelques mots de l'alchimie intérieure dont je parle abondamment dans ce blog et pour lequel il est dédié.

 

Il s'agit en tout premier lieu d'une alchimie christique. Elle passe par le Coeur et donc commence par éveiller l'étincelle divine qui se situe dans son propre espace, derrière le 4eme chakra et plus profondément. C'est ce que nous avons de plus profond en nous. Elle est notre héritage divin, celle qui fait de nous des humains avec tout le potentiel du divin. Les animaux n'ont pas cette étincelle divine, ils ne peuvent pas évoluer en conscience ni choisir leur évolution comme nous le pouvons.

La Révélation d'Arès parle abondamment de la manière de créer notre âme et d'ouvrir notre Cœur. Le Sermon sur la Montagne la complète parfaitement. Mais l'on peut aussi être touché par des manifestations spontanées, que l'on peut appeler « grâces ». Ou alors faire un travail spécifique dans cet objectif, mais qui de toutes façons nous demandera une attitude intérieure permettant d'être touché, sans attentes car on ne peut rien exiger du divin. Donc rendre dynamique l'étincelle divine1 est le premier pas de cette alchimie par le Coeur. On ne la perçoit pas forcément tout de suite et parfois, elle peut se manifester avec grand bruit. Néanmoins, quelqu'un chez qui elle est déjà active peut la percevoir, et même la stimuler si besoin, en face à face ou à distance. Sur le plan de l'âme, la distance n'existe pas et nous sommes tous un.

Une fois à l'œuvre, elle va faire en sorte d'attiser le feu de la recherche et le stimuler en permanence. Il n'y a pas de règles à cela. On peut être confronté à une situation particulière, un livre, une personne, un enseignement,... qui nous fera démarrer le chemin et de fil en aiguille, elle nous emmènera à la confrontation de nouveaux horizons intérieurs. C'est hélas souvent la souffrance qui nous y amène mais il faut espérer que l'humain en passe de moins en moins par là. Les phases suivantes seront l'ouverture de tous nos systèmes d'énergies : les méridiens avec l'orbite micro ou macrocosmique, la kundalini en provoquant au moins une activation qui permette une plongée dans la conscience, le sommet du crâne pour une connexion avec les espaces divins vers le haut, les rêves comme j'ai pu le décrire, le Coeur pour nourrir l'âme... En ouvrant tous nos systèmes d'énergies, la Lumière divine va pénétrer en nous et nous transmettre des énergies purifiées, par toutes les portes possibles. Elle va libérer l'esprit des conditionnements. Elle va creuser et nous révéler toutes les distorsions de notre conscience, tous les nœuds, les éléments bloqués. Elle va ouvrir notre intelligence, notre imagination et notre mémoire. Elle va nous demander une certaine créativité et en tout état de cause, une grande humilité. Elle va nous mettre en mouvement. Cela demande du temps et de faire des choix qui vont dans le même sens. Il est clair que toute action ou parole tendant au mensonge, à la cruauté, au vol, à la brutalité, à la perversion, à la convoitise...devront être abandonnées.

Ce travail va unifier notre conscience autour de l'étincelle divine pour développer une supraconscience qui est liberté, intelligence, créativité, amour, unité et ainsi développer notre âme. Et à travers notre âme, l'Amour va se développer. On n'est plus là à une recherche absolue de déraciner l'ego, ce n'est pas la recherche principale. A n'importe quel moment du chemin, cela peut se faire. L'objectif de la Lumière divine est d'accomplir l'humain et de le rendre divin, c'est-à-dire d'être le temple de Dieu, incarné sur Terre. Donc il ne s'agit pas d'une fuite dans un au-delà. Il s'agit d'appréhender le monde et d'agir en conséquence, en tenant compte de notre sensibilité et de la conscience de tout ce qui se passe, sur tous les plans qui s'ouvriront à nous. La ligne directrice qui est tracée par la Lumière divine est celle que Jésus a annoncé en son temps. Mais quelles sont les prochaines étapes, je ne peux pas en parler car je ne sais pas encore... Je sais juste que Dieu entre dans l'incarnation à travers les humains qui seront prêts à le recevoir.

 

Le principe de l'alchimie peut être résumé par deux termes issus de l'alchimie opérative : « solve et coagula ». Il faut comprendre ce que ça signifie dans le processus de l'alchimie intérieure. Notre conscience en l'état actuel est un monde en friche. La Lumière va en identifier et extraire les éléments un à un en relevant précisément ce qui entre en jeu dans notre fonctionnement. Puis Elle va purifier cet élément en nous demandant de faire des choix et de poser des actes allant dans le sens de la vie divine, par exemple dans tout ce qui concerne notre relation au monde, à l'autre quel qu'il soit, à la matière, à nous-même, à notre vie en  société... Là peut nous être demandée de la créativité car nous avons le pouvoir de créer le monde que nous voulons, dans la mesure où celui-ci permet aux énergies divines de continuer à nourrir notre âme et par là de faire progresser notre évolution. Ou alors Elle va purement et simplement extraire de notre conscience tout ce qui n'est plus en phase avec l'ordre divin qu'Elle est venue instaurer : l'esprit de chasseur, de prédation, de guerre, le mensonge, le tortueux, le vice... et ce pour permettre de faire naître une humanité qui devienne véritablement humaine, au sens le plus noble du terme.

Il s'agit donc de mettre en place un travail de connaissance de soi dont l'objectif sera, avec l'aide de la Lumière, de passer au crible la conscience-moi qui nous anime aujourd'hui pour la purifier et ce faisant, qu'elle devienne notre « personnalité divine » dont le centre n'est plus dans la tête mais dans le coeur. D'une certaine façon, c'est le principe des vases communicants, en passant par le tamis de la Lumière. Il s'agit donc d'embrasser à bras-le-corps l'existence dans ce qu'elle a à nous faire vivre pour appréhender la transformation intérieure dans sa globalité. Cette personnalité divine n'a plus rien à voir avec ce que nous connaissons de nous, bien qu'il ne s'agisse pas non plus d'une négation. Il faut bien comprendre que ce processus est nous faire passer d'un état statique, cristallisé, obstrué par d'innombrables éléments et entités, à un état dynamique, ouvert, libre, enraciné dans le cœur, où les limites sont sans cesse repoussées. De ce fait et par ce processus, les montées en vibration découlent des purifications successives en même temps que des ouvertures que la Lumière nous envoie pour construire notre âme. Il s'agit de déconstruire la personnalité basée sur l'ego pour laisser la Lumière déployer et reconstruire une personnalité divine centrée sur le cœur et soumise au Divin. Car c'est le Divin qui effectue ce travail en nous.

Alors on passe forcément par de multiples phases, qui sont spécifiques à chacun d'entre nous. Il ne me semble pas possible de tracer un chemin qui soit identique pour chaque personne. Néanmoins, le travail fait par l'un impacte tout le monde. En cela, nous pouvons, et je crois même que nous devons nous aider les uns les autres. Si le processus de connaissance de soi, et donc d'intégration de la conscience est lui-même intégré, toute situation, même la plus insignifiante devient source d'apprentissage et de transformation. Chaque montée en vibration nous amène à appréhender le monde de façon nouvelle à chaque fois : de nouvelles expériences s'offrent à nous, des liens tombent naturellement, des possibilités s'ouvrent selon la manière dont le Divin travaille en nous, de nouvelles perspectives se dessinent, etc.

Je ne vais pas cacher non plus la somme de difficultés qui ce chemin occasionne. Nous rencontrons forcément des résistances, autant intérieures qu'extérieures. Nous sommes confrontés à notre ignorance, à l'orgueil, à la bêtise, au vice, au mensonge, à toutes sortes d'entités qui voient d'un mauvais œil le fait de nous libérer d'elles. Peut-être que le monde autour de nous ne comprendra pas notre mise en mouvement, ce qui nous obligera à faire des choix difficiles mais salutaires, à quitter des personnes ou des situations qui pouvaient apparaître sécurisantes ou aimantes au premier abord, mais dont on s'apercevra qu'elles sont sclérosantes. Il faudra se réajuster en permanence à des conditions régulièrement changeantes. Et parfois il faudra prendre le risque de tout perdre si tout ce que l'on a ne convient plus à notre nouvelle vibration.

On peut nommer certaines de ces phases : œuvre au rouge, œuvre au noir, œuvre au blanc. Mais nous passons sans cesse des moments d'ouverture à des moments de fermeture et de chute et de combats qui nous font gagner davantage en lumière intérieure, en cohérence, en unité, en force, quand on sait les appréhender. A chaque niveau vibratoire correspond un niveau d'obscurité qui lui correspond. Ainsi, lorsque l'on est au début du chemin, nous ne voyons que notre propre obscurité et peut-être celle plus flagrante de notre entourage. Puis à un autre stade, on sera davantage confronté à l'obscurité d'un groupe de personnes vers lequel on aura été poussé. Puis plus loin encore on sera confronté à ce qui se passe dans le subtil et à la guerre qui s'y déroule, et d'où toutes nos guerres terrestres découlent. Puis plus loin encore lorsque nos ouvertures seront suffisantes, nous verrons les mensonges cosmiques ainsi que la subtilité des comportements qu'elle induit au niveau terrestre et planétaire. Etc. Bien des pouvoirs vont empêcher ce processus de s'accomplir. C'est notre force d'âme en action qui permettra de les vaincre et de voir un jour sur Terre s'établir le Royaume de Dieu.

L'alchimie intérieure

Voir les commentaires

Rédigé par Serge Z.

Publié dans #Réflexions

Repost0