Publié le 31 Juillet 2016

J'ai toujours eu envie de visiter certains lieux emblématiques mais à force de repousser à plus tard, pour de plus ou moins bonnes raisons, les années passent et ces voyages restaient lettre morte. Puis les circonstances se sont trouvées plus favorables, ce qui est le cas depuis quelques temps, et j'ai alors pu commencer à cibler ceux qui me questionnent depuis pratiquement toujours. Ce qui m'intéresse est l'activité énergétique qui règne dans ces endroits et l'impact que celle-ci peut avoir sur notre travail intérieur.

Le premier et le plus accessible est le Vatican. A chaque fois qu'un pape transmet une bénédiction de son siège à Rome, je me demande quel travail est effectué sur le plan énergétique et symbolique, et si de fait, les lieux en sont chargés d'une puissance transmise par le Ciel. Il faut savoir que le Ciel travaille avec toute personne ouverte et alignée et qu'il n'est pas besoin d'entrer en religion, quelle qu'elle soit, et encore moins d'être pape, pour s'ouvrir aux influences et effluves divines. Le plus difficile pour nous qui sommes dans un état de chute très avancé est de s'aligner à l'oeuvre en cours et d'adopter le comportement juste pour que ces énergies puissent faire leur oeuvre.

Basilique Saint PierreBasilique Saint Pierre

Basilique Saint Pierre

Arrivée face à la basilique Saint Pierre (photo ci-dessus), la chaleur est accablante, on est en plein mois de juillet et le soleil est haut dans le ciel. Le bâtiment est imposant, comme un peu tous les monuments de Rome d'ailleurs; par contre je m'attendais à une place plus grande mais c'est juste une impression. Même si l'endroit est impressionnant de prestige, je ne me sens pas touché par le lieu et l'impression de surface que la télévision peut rendre n'est pas la même à ras du sol, mais c'est certainement une simple question de perspective et une impression purement personnelle. Qu'à cela ne tienne, nous approchons du monument en suivant le chemin de barrières et de portiques détecteurs de métaux pour pouvoir entrer. Nombreux sont les visiteurs de toute origine qui pénètrent dans ce bâtiment symbole du coeur de la chrétienté. Sur le pas de la porte, des "vigiles" vérifient la décence des visiteurs, car il est interdit de pénétrer les épaules nues et les jambes trop visibles. Les tenues estivales suggestives sont bannies et les demoiselles qui en sont vétues sont priées soit de se couvrir, un voile suffit, soit de rester dehors.

Passé le hall, nous pénétrons dans la basilique dont la hauteur et l'envergure sont quant à elles impressionnantes. Dans ce monument, on se sent tout petit. L'autel (photo ci-dessous) en impose. Tout est fait dans ce monument pour se sentir petit, presque écrasé par tout le marbre et la pierre des statues.

Italie : Rome et San Giovanni RotondoItalie : Rome et San Giovanni Rotondo

Il a fallu faire quelques mètres plus avant pour commencer à percevoir les énergies présentes. Une force divine vient toucher le sommet du crâne, je n'ai rien perçu de plus. C'est dans la chapelle ci-dessous, située dans la partie avant gauche de la basilique, que la force me semblait la plus perceptible, mais elle est plutôt d'une intensité faible, ce qui me surprend tout de même beaucoup dans ce haut lieu de la chrétienté; c'en est presque décevant, si tant est que je m'attendais à quelque chose. L'énergie tend à une intériorisation, au recueillement, ce qui est déjà une belle chose. J'aurais pu m'attendre à une puissante force du coeur ou quelque chose de ce genre, comme il y en dans d'autres églises. Mais là, rien de ce genre. Le jour de la visite, il n'était pas possible de dépasser le transept car des cordons de sécurité bloquaient le passage. Je n'ai donc pas pu pénétrer plus avant.

Italie : Rome et San Giovanni Rotondo

Après avoir déambulé dans tous les coins et recoins accessibles au public, je décidais de descendre dans la grotte pour visiter le tombeau des papes (photos ci-dessous). Et j'ai reconnu là la force présente dans la basilique, avec cette fois une intensité plus forte. Je pense donc que la force présente dans la basilique provient du rayonnement présent dans le grotte, rayonnement qui émane de certaines tombes.

J'aurais aimé passé un peu plus de temps dans ce lieu mais le nombre de visiteurs et le programme chargé prévu ce jour-là avec ma fille ne m'ont pas permis d'étudier les énergies  avec toute la profondeur que j'aurais voulu. Je garderai les conclusions que je tire de cette visite pour moi car je m'interrogeais sur la capacité du pape à manifester des hautes énergies et à pouvoir les transmettre simplement en levant la main. Dans les faits, et lorsque l'âme agit, on peut transmettre de l'énergie de cette manière. C'est de cette façon que les praticiens de Mahikari, entre autres, procèdent par exemple. Je n'irai pas plus loin dans mes conclusions.

La grotte du Vatican et le tombeau des papesLa grotte du Vatican et le tombeau des papes

La grotte du Vatican et le tombeau des papes

D'une façon générale et d'un point de vue uniquement énergétique, la basilique Saint Pierre est une église comme les autres, avec ses caractéristiques énergétiques particulières, mais qui pour moi en tous cas, ne mérite pas le déplacement plus que cela. J'ai été beaucoup plus impressionné par ND du Laus dont je parle dans un article précédent ou par une autre église que j'allais découvrir quelques jours plus tard manifestant, quant à elle, les forces de l'archange Michaël.

 

De ce périple en Italie, j'avais prévu de partir de l'aure côté, sur la côte adriaitque, pour visiter deux lieux eux aussi intéressants : ND de Lorette et San Giovanni Rotondo où s'est établi le célèbre Padre Pio. Compte tenu du temps à ma disposition, et du fait que j'en étais plus proche, je me suis contenté de la visite du second. Je rappelle qu'à ND de Lorette se trouve la maison qu'à habité la Vierge Marie. Celle-ci semble avoir été ramenée pierre par pierre, un peu comme une relique. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Maison_de_Lorette

Au-delà de Rome et de ses innombrables églises, dont certaines abritent des reliques intéressantes et porteuses d'énergie, mon voyage en Italie avait pour autre objectif d'aller visiter le sanctuaire de Padre Pio à San Giovanni Rotondo (SGR). Pour cela, il fallait se rendre sur la côte adriatique et nous avons choisi Vieste, une station balnéaire prisée par les italiens, pour séjourner une petite semaine. De Vieste, pour se rendre à SGR, il faut faire environ 60km sur des routes sinueuses, dans le cas où l'on choisit l'itinéraire purement montagneux.


J'avais déjà pu toucher l'énergie de Padre Pio lors d'une conférence d'une medium qui se plaçait sous sa protection. De ce que j'en ai perçu cette fois-là, alors qu'elle proposait ses perceptions au public présent dans la salle, il m'est apparu une colonne blanche entourée de dorée partir du sommet du crâne de cette dame et monter vers ce que j'ai appréhendé comme étant un être lumineux plein de sérénité, sans toutefois pouvoir le discerner nettement. Sur la table face à la medium, des photos de Padre Pio étaient installées, son visage orienté vers le public. La qualité d'énergie présent alors touchait également le coeur, ce qui me permettait de déduire que cette reliance n'était pas du fait d'un être de plan intermédiaire. A l'époque je m'étais dit qu'un jour, j'irais directement à la source et sur le lieu de vie de Padre Pio pour ressentir ses énergies. Et c'est ce que j'ai enfin pu réaliser lors de ce séjour.

 

Italie : Rome et San Giovanni Rotondo

Le sanctuaire est composé de 2 églises qui se jouxtent : l'église initiale où Padre Pio officiait, puis une église plus grande et plus moderne qui permet de recevoir un plus grand nombre de fidèles. C'est dans la petite église que l'énergie est la plus intense de tout le sanctuaire, à côté du confessional. Je conseille à tous les pélerins de rester 1/2h, 1h minimum sur le lieu pour percevoir cette force qui nourrit l'âme et purifie le coeur. Le confessional est protégé par un mur de verre, on ne peut donc pas s'en approcher plus que ça. 

Au-delà de ça, le sanctuaire est intéressant à visiter et l'on peut découvrir la cellule de Padre Pio ainsi que sa tombe exposée dans une crypte d'allure moderne.

Italie : Rome et San Giovanni RotondoItalie : Rome et San Giovanni RotondoItalie : Rome et San Giovanni Rotondo

En contrebas des églises a été construite une basilique moderne, voire futuriste. J'ai beau ne pas être traditionnaliste, d'ailleurs je ne suis même pas chrétien, ce bâtiment a quelque chose de surréaliste. il m'a immédiatement fait penser à un palais des sports comme j'ai pu en fréquenter dans ma jeunesse. Lorsque l'on y pénètre, la première chapelle accessible m'a fait penser quant à elle à un vaisseau spatial, ou à l'intérieur d'une pyramide, avec un autel qui est un monolythe noir avec comme effigie une plaque sur laquelle est gravée un pélican qui nourrit ses petits. Curieuse représentation du Christ, loin des standards traditionnels.

Italie : Rome et San Giovanni RotondoItalie : Rome et San Giovanni RotondoItalie : Rome et San Giovanni Rotondo

A propos de ce bâtiment, j'invite le lecteur curieux à prendre connaissance de cette très complète étude qui s'interroge sur la conception du site. Cette étude est sauvegardée sur le site de référence d'une prophétesse française qui a fait des révélations intéressantes sur les tribulations que la France, fille ainée de l'Eglise, devrait vivre dans des temps prochains.

Pour terminer, au coeur de ce bâtiment repose la châsse de Padre Pio où son corps est conservé intact. De celui-ci émane une belle énergie que le bâtiment a du mal à rendre, selon ma perception d'alors. La châsse se trouve dans le pilier central, en sous-sol, et la chapelle qui l'abrite me fait penser un peu à une secte, mais c'est juste une impression personnelle.

Je ne doute pas qu'il faille moderniser quelque peu l'Eglise et ses lieux de culte, mais il faut savoir que les églises sont construites sur un plan très précis, et qu'un bâtiment en spirale comme celui-ci rompt avec toutes les normes architecturales sensées renvoyer le fidèle à une symbolique puissante dans une église classique, qui représente l'homme en relation avec Dieu par le coeur. Or là, on est déboussolé par cette architecture ronde, qui ne représente rien (à ma connaissance) dans le symbolisme catholique. A moins que je sois passé à côté du message...

Ceci dit, rien que pour ça, l'ensemble du sanctuaire mérite un détour, que je n'ai pas regretté de faire. 

Italie : Rome et San Giovanni RotondoItalie : Rome et San Giovanni RotondoItalie : Rome et San Giovanni Rotondo

Voir les commentaires

Rédigé par Serge Z.

Publié dans #carnet de voyages

Repost0