Articles avec #experience energetique spirituelle tag

Publié le 17 Février 2020

Une fleur dans le vital, mais pas que...

Le vital, ainsi nommé par Sri Aurobindo, devrait être la source d'une vie longue, en bonne santé, joyeuse, sans maladie et d'un corps qui garde sa vitalité et son dynamisme pendant une très longue période de temps. La science nous dit que nos cellules pourraient être éternelles et se renouveler en permanence. Mais il n'en est pas ainsi, il n'en est plus ainsi. Pourquoi ? La Révélation d'Arès nous dit que c'est parce que nous sommes pétris de pêchés, et que ceux-ci obstruent ou absorbent la Vie qui ne demande qu'à circuler et à nous régénérer (je synthétise...). Nous mourons d'étouffement et d'une usure due au fait que nous avons perdu les clés du renouvellement et de la régénération cellulaire. 

En ce qui me concerne je ne parle pas de péchés. J'observe des structures qui sont cristallisées dans le corps et dans la conscience. Ces structures sont parfois comme des puits sans fond, dans lesquels notre énergie se perd. J'en veux pour preuve qu'il y a peu, c'est un cadavre allongé la tête en bas avec du sang dans le nez et la bouche que j'ai vu remonter des profondeurs. Rien de bien réjouissant ! En même temps, il y avait une fleur jaune, en forme de cloche, avec de nombreux pétales très fins. Deux observations très différentes de structures qui se sont débloquées en même temps. Je vais donner un peu d'information sur ces éléments.

Je sentais depuis longtemps que j'avais un poids, qui partait du bas ventre et qui remontait dans le ventre. De forme allongée, une sensation de lourdeur, parfois avec quelques blocages d'énergie, des perceptions qui me donnaient de légers maux de ventre. Rien de grave mais de l'ordre de toutes ces gênes que l'on peut ressentir parfois quand on a un peu trop mangé, la sensation d'une forme oblongue pesante dont je me demandais bien ce qu'elle pouvait être.  De jour en jour, il y avait comme une dilatation de cette forme, située profondément, elle semblait remonter des profondeurs vers la surface. Je ne m'en occupais pas trop. Dans la mesure où la gêne n'était pas trop importante, ce poids qui avait pris le volume du ventre était comme une bulle qui ne demandait qu'à s'évacuer. Donc je laisse faire puis un jour, au petit matin, au moment habituel où les expériences arrivent, je vois donc ce cadavre sortir du ventre et se dégager par le haut. Pour une fois, tout se passe en douceur. Le truc sort comme si deux mains invisibles le prenaient et l'emmenaient sur une civière imaginaire. Ca change des autres fois où je pouvais être plié de douleurs lorsque des éléments engrammés dans les cellules pouvaient se dégager. 

Nous sommes tous composés de structures mortes, d'entités et autres éléments qui n'ont rien à faire là, ou qui ne devraient pas être là. Et tout ça façonne en grande partie notre personnalité et nos comportements. Et encore, si nous n'étions pas si identifiés à cette personnalité psycho énergétique, sachant que celle-ci n'est qu'un agglomérat de structures de ce genre, on pourrait un peu plus facilement lâcher prise et laisser s'évacuer ces éléments. Notre vie serait plus paisible et plus harmonieuse. Mais comme au fur et à mesure des générations, des couches et des couches se sont sédimentées dans nos cellules et notre conscience, que nous héritons de nos ascendants, ce travail apparaît titanesque aujourd'hui. C'est en cela qu'il est important de se donner à la Lumière divine, car sans elle qui vient nourrir l'âme, ce travail ne nous est plus accessible par nos propres forces.

Donc ce cadavre, je ne sais pas ce que c'est ni d'où il vient, et je m'en moque. Il était là semble-t-il depuis le début de la vie de ce corps, comme beaucoup d'autres choses. Il a certainement participé à de nombreuses baisses de moral, voire des déprimes, certainement des maladies certes bénignes mais fragilisant le vital et le corps. Il a aussi parfois amené à voir la vie en noir, à croire qu'elle ne valait pas la peine d'être vécue, à de la négativité, et quoi d'autre encore ? Bref ce qui est intéressant maintenant c'est de voir comment ma situation intérieure va évoluer une fois que ceci n'est plus. L'énergie vitale semble un peu plus disponible mais je ne doute pas qu'il y a encore de nombreuses choses à dégager avant d'observer des effets vraiment différents et remarquables par rapport à mon état de vie habituel.  Il faut avancer petit pas par petit pas pour grappiller de la vie, et inverser les processus de vieillissement et de mort dans lesquels nous évoluons. Car notre état de vie actuel est surtout un état de mort. Et c'est là où la fleur jaune est intéressante à observer.

Car nous n'avons pas que des choses moches à l'intérieur de nous. Certaines de nos qualités sont des parfums qui se dégagent de certaines autres structures, plus harmonieuses, d'apparence plus subtile, mieux construite, telle cette fleur. Mais il faut comprendre que même dans ce cas, ce ne sont pas forcément des éléments qui doivent rester en nous. Ce travail de la Lumière divine est une transformation intégrale, qui ne laisse rien d'humain pour tout transformer en divin, ou apporter des éléments divins qui n'ont probablement rien à voir avec ce que nous connaissons. Ce sont bien des qualités d'âme qui doivent prendre la place et même s'il y a en nous des qualités (j'entends des qualités psychologiques) que nous pouvons apprécier et qui amènent de bonnes choses en nous et autour de nous, et qui peuvent participer également d'une image de soi reluisante, laissant à l'arrière plan ce que nous ne voulons pas voir, celles-ci restent limitées et conditionnées à notre personnalité. Or c'est bien à autre chose que l'on aspire lorsque l'on prend ce chemin et même nos qualités humaines doivent laisser la place à des qualités d'une autre nature. L'âme qui grandit ne laisse rien d'humain et il faut parfois laisser libre un peu d'espace en soi, un espace pris aujourd'hui par des qualités humaines, pour que de plus grandes choses puissent se mettre en place.  Alors certes cette fleur pouvait être une structure de joie et de plaisir, ou tout autre élément de bien-être corporel. Il pouvait y avoir un semblant de vie dans cette jolie fleur jaune située dans le bassin. Mais si Dieu, à travers la Lumière, décide d'extraire cela, c'est qu'Il doit avoir Sa raison, inutile donc de résister et de retenir. 

 Je ne sais pas ce que ce chemin va permettre de voir naître en ce corps. La Vie amène également de nombreuses surprises pour nous permettre d'avancer en se libérant des vieux manteaux et des vieilles peaux. Même si parfois je trouve le temps un peu long car il faut beaucoup de patience et d'humilité pour qu'un petit pas soit fait, cela vaut la peine d'attendre, et de prier, et de méditer, sans se projeter sur un quelconque résultat. La préparation à une présence lumineuse de Dieu en ce corps est long, et parfois pénible, et je ne sais pas ce qu'il en sera dans les semaines et mois et années futurs. En tout état de cause, comme chaque jour matin et soir, je Le remercie de ces possibilités dans chacune de mes prières et renouvelle en permanence cette aspiration à me laisser envahir de Sa présence, par delà l'ego, par delà la mort.  

Voir les commentaires

Rédigé par Serge Z.

Publié dans #experience energetique spirituelle

Repost0