Articles avec #experience energetique spirituelle tag

Publié le 11 Février 2013

Sur les conseils de Paul et suite à nos premières discussions, je décidais de prendre contact avec cet enseignement. Ma première rencontre avec La Révélation d'Arès (RA) s'est faite par une recherche toute simple sur le Net pour, en premier, acheter le livre. Trois sites majeurs sont à la disposition du public (les adresses figurent sur cette page). Je prenais donc commande d'un exemplaire sur le site dédié que je reçus quelques jours plus tard accompagné d'un courrier personnalisé qui m'indiqua le nom d'un contact proche de mon lieu d'habitation. Je décidais de faire une première lecture rapide pour pouvoir rencontrer cette personne sur la base de quelques éléments de contenu et je pris rendez-vous ensuite avec celle-ci pour une première approche.

Je dois dire qu'à la première lecture du message d'Arès, j'ai pris à la fois une grande bouffée d'air pur et une grande claque. De l'air pur parce qu'au fur et à mesure que je lisais, je me sentais touché au coeur. En même temps, je percevais régulièrement une forme de Souffle qui me traversait l'esprit. La puissance du message, en tous cas dans sa substantifique moelle, est telle que je n'avais aucun doute sur sa Source. Par contre, plusieurs choses me gênaient. De lire que tous les hommes sont des pêcheurs était loin de flatter mon égo, mais ça encore, c'était à peu près supportable. La forme du Message délivré par Dieu dans le Livre, quant à lui, me bousculait vraiment; les annotations du Témoin aident à rendre digeste le contenu mais il faut le travailler, tout ne coule pas de source. Le texte dicté par Dieu dans le Livre est d'un style lapidaire, brut, les images sont profondes et universelles, mais les termes employés ne sont pas de notre temps, ni d'aucun autre d'ailleurs. Le Message est délivré de façon très particulière, Dieu ne parle pour ainsi dire pas notre langue, mais reste toutefois accessible. Là où je me sentais particulièrement remué, c'est sur la notion de couple et de fidélité. Vu ce que je vivais encore à cette époque-là avec ma compagne tantrique en parallèle de ma vie de couple, j'étais comme pris à contre-pied. Comment ce Message pouvait-Il provenir de Dieu et être aussi directif ? Il y avait là, pour la personne que j'étais à cette époque, quelque chose de difficile à dépasser. Je ne savais pas si je devais rejeter le Message ou s'il fallait que je modifie cet aspect-là de mon existence, bien que je n'en avais nullement envie... C'était un cas de conscience. Il était clair que, par honnêteté intellectuelle et pour répondre à une certaine rigueur intérieure, je ne pouvais pas fermer cette porte d'emblée. Je me sentais touché en profondeur par ce Message, et je pense que quiconque en prend connaissance une fois ne l'oublie plus jamais, même s'il n'y adhère pas.

Dieu qui parle à un homme, cet homme est donc naturellement un prophète. L'idée de prophétisme au XXIème siècle ne me dérangeait pas plus que cela, et j'étais même curieux de le rencontrer pour voir de mes propres yeux s'il avait quelque chose de particulier.

Rendez-vous pris avec le contact lillois de la RA, je me rends sur le lieu de notre rencontre un samedi après-midi, dans un local situé dans une rue peu passante de Lille. Je n'étais pas très rassuré, d'abord parce que dans la vitrine du local, un épouvantail était exposé, sur lequel de multiples inscriptions tirées de l'enseignement du Prophète et du Livre étaient placardées. D'autre part parce que cette personne semblait chargé d'un lourd fardeau et d'une grande lassitude. Elle me fit asseoir à une table et m'offrit une tisane avant de commencer à me parler. Je ne vais pas retracer cette conversation, bien que plus de 10 ans plus tard, j'en garde encore un très fort souvenir. Bien qu'il n'y ait pas eu d'échange à proprement parler, c'était davantage un monologue de sa part, je sentais cette même Force s'exprimer à travers elle qu'à la lecture du Message. Puissant également car je compris plus tard à quel point il est difficile de porter ce Message, vu que j'ai moi aussi, mais dans une bien moindre mesure, tenté d'aller vers l'autre pour le faire connaître. La RA délivre un message impérieux, qui demande de changer notre vie, radicalement, pour que le monde change. Nous y reviendrons. Ce premier contact avec le Message m'a un peu refroidi, mon empathie naturelle m'a mis en contact avec la souffrance profonde de cette femme et j'avais du mal à faire la part des choses entre le message purement spirituel dont elle se faisait l'apôtre, message déjà délicat s'il en est, et ce qui transparaissait de souffrance et de difficulté par la manière dont elle en parlait.

Je ne me décourageais pas pour antant. Après 1h30 d'un dialogue éprouvant, je décidais quand même de me rendre sur le lieu pour un pèlerinage. Il faut savoir que le lieu est ouvert seulement pendant les vacances scolaires,du 21 juin au 4 juillet, du 12 au 25 juillet et du 2 au 15 août. J'en profitais pour en faire la destination des prochains congés d'été et entre temps, je replongeais dans le Message pour en faire une lecture plus approfondie. Je passe les détails de la préparation. J'avais convaincu mon épouse de passer une semaine à Arès qui est aussi un lieu de vacances au bord du Bassin d'Arcachon. Je l'avais prévenue qu'à partir de 17h, heure d'ouverture du lieu, j'allais m'absenter jusqu'au soir.

Lorsque l'on arrive pour la première fois, une personne nous accueille et nous explique comment le pélerinage doit se passer. Ensuite, il nous pose deux questions importantes auxquelles on doit répondre par l'affirmative si l'on veut continuer : "Aimez-vous votre prochain et pardonnez-vous les offenses ?" et "Croyez-vous que Révélation d'Arès, la Bible et le Coran viennent du Créateur ?". Une fois affirmée notre foi et notre engagement, nous traversons la cour pour rejoindre le lieu où Dieu s'est manifesté sous la forme d'un bâton de Lumière. Lorsque j'ai vu cette cour pour la première fois, et d'ailleurs à chaque fois, l'éclat de la Force en présence m'a sauté aux yeux. Cet endroit est particulier, il est comme une bulle de lumière au milieu du monde. A chaque fois que je passe le portail d'entrée, je rentre comme dans un autre monde, dans une autre dimension. Après avoir traversé la cour, on entre dans une pièce dans laquelle on voit une grosse machine (la tournette), la première machine avec laquelle le frère Michel a imprimé le Message. Tout autour est le déchaussoir. Lors de ce premier pélerinage, je devais emprunté une tunique, jamais la même, parfois trop grande, parfois trop petite. Symboliquement, la tunique signifie que l'on manifeste le monde changé. Si la première impression m'anenait à sourire de ce cérémonial qui me paraissait un peu théâtral, la seconde impression m'amena quant à elle une première surprise : alors que j'étais assis sur un banc pour m'intérioriser et me mettre à l'écoute des perceptions, je vis un ange sortir à grande vitesse de la grande pièce du fond (que je ne voyais pas encore) et jouer d'une épée au-dessus de la tête d'une personne qui attendait pour rentrer. C'était la première fois que je voyais un ange...

La personne qui attendait ne s'était rendu compte de rien. Une file de personnes attendait derrière pour rentrer elles aussi. Avant de se positionner dans la file, on renouvelle son engagement par la lecture d'un message inscrit sur un panneau accroché à un mur. Il commence par : "ö Seigneur, je ne suis pas venu par moi-même, il a fallu que tu m'appelles..." et se termine par "...je ne terminerai ce pèlerinage que devant Ta Face.". La Force présente sur le lieu me garantissait qu'il s'y était vraiment passé quelque chose de fort. Je La ressentais par une forte chaleur dans le coeur, derrière le sternum. Puis il y avait également une présence forte au-dessus de la tête. Je m'insérais ensuite dans la file et regardais autour et au-dessus de moi. D'autres anges munis d'épées combattaient des forces que je ne voyais pas, mais je sentais que des purifications se faisaient chez les gens autour de moi. Ensuite vint mon tour d'entrer. On pose sa main droite en casquette sur les yeux (on ne regarde pas Dieu en face, on vient dans l'humilité), et on nous invite à rentrer, ce que je fis. Des tables basses sont disposées en U, avec au-dessus du centre, suspendu, un lampion en cuivre, qui n'est plus là aujourd'hui car trop de personnes se cognaient la tête en se baissant, et se le reprenait en se relevant. C'était très drôle, et je faisais très attention moi-même de ne pas me précipiter dans cette prosternation pour éviter la catastrophe. Au milieu du U, est marqué le lieu où l'on vient "prendre le Feu", c'est-à-dire, par une prosternation, on vient frapper son front trois fois au sol. Souvent, lors de la prosternation, une Force me traversait la tête et me brûlait le front. Puis l'on se relève et on va prendre place, tout en restant face au centre du U (on ne tourne jamais le dos à Dieu), on prend un exemplaire de la RA, de la Bible et du Coran puis l'on va s'installer quelque part dans la pièce pour prier. L'énergie présent dans ce lieu est particulièrement forte et j'atteste que cette Force est bien d'origine divine. Une des expériences que j'ai pu faire lors d'un pèlerinage, c'est un ange qui me l'a offerte. Avant de repartir d'une séance de prière, il se plaça au-dessus de moi et me transperça la tête avec une épée. Il me la plaça dans la kundalini. Je compris plus tard à quoi celle-ci allait me servir.

 

Le lieu de la Révélation : la Maison de la Sainte Parole (cliquer sur le plan puis passer en vue satellite pour voir le lieu de la Révélation)

Voir les commentaires

Repost0