Astrologie et spiritualité

Publié le 12 Décembre 2020

Astrologie et spiritualité

Ca faisait longtemps que j'avais envie d'écrire sur ce sujet mais il me semblait délicat à traiter et je n'avais pas forcément tout le recul que j'ai à aujourd'hui. C'est une phrase de Jesus dans un des livres de Maria Valtorta (qui a reçu une révélation personnelle et très détaillée de la vie de Jesus et Marie) qui m'a interpellé et décidé à donner quelques éléments à ce propos. Cette phrase se situe page 607 du tome "les cahiers de 1943", je recopie le paragraphe qui la contient ci-dessous.

 

Qu'est-ce que Dieu ne peut pas ? Songez qu'il a fait l'Univers de rien, songez que depuis des millénaires, il lance les planètes dans les espaces et qu'il en règle le parcours; songez qu'il contient les eaux sur les rivages et sans la barrière des levées; songez que de la boue il a fait l'organisme que vous êtes; songez que dans cet organisme, une semence et quelques gouttes de sang qui se mélangent créent un nouvel être humain dont la formation est en rapport avec des phases astrales à des milliers de kilomètres, et qui ne sont pourtant pas absentes de cette oeuvre de formation, tout comme de leurs éthers et de leurs levers et couchers sur vos cieux, elles règlent la germination des céréales et la floraison des arbres; songez que, dans son savant pouvoir, il a créé les fleurs...

les cahiers de 1943, Maria Valtorta

L'astrologie fait partie des arts divinatoires, comme la numérologie, le tarot ou autres. Il y a différents niveaux de divination, et ceux-ci ont surtout été utilisés par les peuples païens pour s'assurer du succès des actions qu'ils envisageaient de mener : est-ce qu'ils trouveraient du gibier en partant à la chasse, est-ce qu'ils allaient gagner une bataille, est-ce qu'ils auraient de la chance dans leurs conquêtes... C'était une forme de magie, peut-être aussi des croyances rassurantes sur les présages que leur réservaient les "esprits" auxquels ils se référaient. Aujourd'hui encore, ces arts divinatoires sont encore pratiqués dans différentes régions du monde, avec plus ou moins de succès et de sérieux. Mais soyons bien conscient qu'il ne s'agit pas de spiritualité. Ces pratiques sont occultes puisque l'on fait appel à des forces extérieures, avec le risque d'en devenir dépendant.

Je place l'astrologie à un autre niveau qu'une simple croyance ou art divinatoire. D'abord reconnaissons une chose : nous ne connaissons pas tout du monde et des lois de la Vie et de l'univers, loin de là. Notre science mécaniste nous a rendu présomptueux, à force de vouloir expliquer les forces de la nature par des équations ou des modèles mathématiques. Les mathématiques sont un de nos dieux du paganisme actuel, et pas le seul. Car nous n'avons pas vraiment évolué de ce côté-là. Nous avons remplacé le dieu Esculape par la science médicale et nos grands-prêtres ont désormais une blouse blanche. Or, nos médicaments actuels sont-ils plus efficaces que les décoctions de nos ancêtres ? Nous tâtonnons certainement bien plus avec notre chimie que nos ancêtres avec leur science des plantes. Que savons-nous de l'impact d'une Foi vivante sur la santé de notre corps ? Notre sécheresse de coeur nous rend aigre et peut créer des troubles physiques et mentaux. Que savons-nous de l'impact de nos émotions sur le fonctionnement mental et corporel ? Une émotion bloquée dans le ventre peut nous rendre malade, on l'a tous déjà vécu. D'une façon générale, que savons-nous des forces qui nous gouvernent et auxquelles on ne peut finalement pas échapper ? Et c'est là que je positionne l'astrologie, comme une hypothèse à vérifier mais qui, jusqu'à aujourd'hui en tous cas, m'a convaincu d'une certaine validité.  Je partage donc ma réflexion sur ce sujet, sur la base de quelques expériences vécues, qui ne tiennent qu'à moi évidemment. Je laisse chacun libre de ses conclusions.

J'ai découvert l'astrologie lorsque j'ai commencé à fréquenter le premier groupe de Reiki et de méditation. Dans le groupe, il y avait une astrologue qui s'est présentée à moi après quelques temps, en me demandant si je voulais bien la consulter car elle pouvait m'aider, me disait-elle, à mettre à jour mon chemin de vie et y déceler des éléments qui pourraient m'aider. Je rappelle qu'à l'époque, j'étais novice en tout et je ne connaissais rien à toute cette sphère. Mais je brûlais de curiosité et j'étais avide de connaissance. Donc rendez-vous pris, je me rends chez B. un samedi après-midi. J'apprends que je suis scorpion (je le savais déjà), ascendant vierge. Et pendant plusieurs heures, j'écoute ce que m'explique B sur ma vie, alors qu'elle ne me connaissait pas du tout auparavant. Je trouve certains éléments très troublants de par leur correspondance dans ma vie. Je comprends certaines intuitions, pourquoi plus ce choix qu'un autre, etc. Je rappelle que j'ai une formation scientifique mais que depuis tout jeune, je vis aussi des expériences intérieures qui ont repris avec plus de forces depuis que je me suis fait initier au Reiki. Je sors donc de là groggy. Une parenthèse : le lecteur pourra trouver ça curieux, mais je ne crois pas à la science, du moins pas celle des humains. Ma Foi se porte en Dieu, elle est vivante et me paraît bien plus rationnelle que ces sciences qui sont fondées sur des croyances auxquelles on a donné d'autres noms : théorie, axiome, équation, modèles... Ca ne veut pas dire pour cela qu'il n'y a pas de logique (Logos !) dans la création et que celle-ci ne répond pas à des lois. Mais ces lois ne sont pas immuables ou uniformes et lorsque l'on perçoit les qualités d'énergies qui sous-tendent la Création, nos sciences humaines et leurs explications apparaissent dénuées de vie et de logique face à ce Tout d'une incroyable Harmonie et Profondeur, et d'une incommensurable Vie.

A l'inverse, je tiens à préciser que je ne crois pas non plus les yeux fermés à l'astrologie, que je ne pratique d'ailleurs pas. Toutefois, je vais expliquer comment je la positionne dans ma vie. La Foi ne s'explique pas par des équations, ni même la sensitivité aux énergies (je préfère employer le mot anglais qui prête moins à confusion il me semble). Si je fonde cet article d'aujourd'hui sur cette citation de Jesus apparaissant dans l'oeuvre monumentale de Maria Valtorta, c'est parce que je perçois quelque chose de réel dans cette oeuvre, même si par ailleurs j'ai le sentiment qu'elle est teintée d'une religiosité liée à l'auteure et pas forcément présente à l'époque des faits qu'elle relate. Une autre parenthèse : à savoir également qu'il a été démontré que tous les lieux, situations, plantes,...qui y sont décrits étaient bel et bien présents à l'époque du Christ en Palestine. Et enfin, un nombre considérable d'enseignements qui apparaissent dans l'oeuvre complètent magistralement les livres saints et les révélations précédentes, et aussi certaines choses que je sais par ailleurs. Pour être totalement honnête, il n'est pas dit clairement dans le paragraphe que l'on peut se fier à cette "science". Ce qui est dit ici permet néanmoins de comprendre que nous subissons de nombreuses influences de l'univers alors même que nous ne sommes que de simples individus sur une petite planète. Le lecteur pourra quant à lui interpréter autrement.

D'autre part, j'ai pu vérifier à maintes reprises l'influence des planètes sur certaines situations (ici). Je reconnais une part de validité dans l'astrologie qu'il est intéressant de creuser. Mais attention toutefois car ce que peut révéler la lecture d'un thème natal ou une révolution solaire (le thème de l'année en cours) appartient à un plan symbolique, et non d'un plan physique, même si parfois les situations à venir sont véritablement des situations qui vont se passer dans la matière, mais ce n'est pas le cas général car ce n'est pas de la voyance. On fait remonter les origines de l'astrologie au fait que ce soit l'ange Uriel (de mémoire, à vérifier...) qui l'ait enseigné aux hommes. Je pars du principe que là aussi, il y a une part de vérité. Car je ne vois pas bien comment certains aspects pourraient être connus s'ils n'étaient pas issus d'une révélation particulière, notamment la symbolique des planètes, des signes, des conjonctions,... Je pense toutefois que beaucoup d'aspects se sont perdus au cours du temps; mais le simple fait qu'il en existe plusieurs sortes à travers le monde et que cette "science" soit très ancienne montre tout de même que l'humain y trouve un intérêt à continuer à la pratiquer, et que ce n'est pas qu'une croyance sans fondement, même si les fondements semblent un peu nébuleux, j'en conviens..

Donc Jesus nous dit :"...un nouvel être humain dont la formation est en rapport avec des phases astrales à des milliers de kilomètres, et qui ne sont pourtant pas absentes de cette oeuvre de formation...". La science (sic !) nous dit que nous sommes bombardés de rayons cosmiques. Chaque chose dans la Création émet des vibrations, des fréquences qui a une influence sur certains "étages" de la matière, à des niveaux plus ou moins subtils. Nous le (re)découvrons. La musique par exemple vient toucher nos émotions avec plus ou moins de forces, c'est connu depuis toujours, mais elle peut aussi toucher nos mécanismes de cognition. Par exemple la méthode Tomatis se base en partie sur les harmoniques générées par de la musique classique pour améliorer notre apprentissage. Donc les influences vibratoires sont partout et tout le temps, et il est donc normal que nous répondions à ces influences en fonction de celles dans lesquelles on a baignées à notre naissance, un peu comme une mémoire qui se révèlerait dans des circonstances qui échappent à notre entendement. A savoir que le bébé est une véritable éponge, un être d'une sensitivité exceptionnelle, qui hélas se perd très vite, surtout dans notre monde actuel. Mais il reste de ce moment de notre petite enfance comme un "climat énergétique" qui va venir structurer certaines situations de notre vie et les aspects de notre personnalité. C'est un peu comme la madeleine de Proust, mais à un niveau tellement profond que nous ne pouvons pas en avoir un souvenir conscient. C'est ce qui peut expliquer qu'à certains moments de votre vie, certaines conjonctions semblent favorables et pas à d'autres. Or, ces influences ne sont pas le seul facteur qui va structurer notre vie. Il y a aussi l'agglomérat de consciences qui structurent notre personnalité qui viennent de notre généalogie et plus tard de nos conditionnements. Les influences astrales vont avoir un impact sur certaines parties de notre conscience et offriront la possibilité qu'au bon moment se passe la situation qui vient faire émerger l'aspect en relation dans notre vie : c'est ce que le langage courant appelle "l'alignement des planètes" qui signifie que c'était le "bon" moment pour que cette situation advienne.

 Au-delà de ça, nous ne sommes pas qu'un agglomérat de consciences. Certes, il est assez facile de voir en quelqu'un ce qui peut lui arriver dans sa vie lorsque l'on perçoit ce qui se passe dans sa conscience. Beaucoup de gens savent faire ça, sans forcément le savoir. Même un accident peut se prévoir, mais pas forcément le moment où il va se produire. N'oublions pas que l'humanité est Une, et que nous sommes tous liés, même si nous nous vivons dans notre bulle égotique et individualiste, la réalité est tout autre. Nous sommes tous interdépendants, tout comme nous sommes dépendants des influences terrestres, lunaires, solaires et autres. Je ne prétends pas tout expliquer bien entendu. Les influences sont nombreuses et lorsqu'on les comprend, ou que l'on sait les interpréter, cela permet de mieux s'y préparer, et de fonctionner avec. Je place l'astrologie de la même manière que les visions du futur. C'est à la fois un grand mystère, mais force est de constater que certaines situations qui doivent arriver arrivent parfois on ne sait pas trop comment. Soyons néanmoins clairs sur un point et pas le moindre : notre destin n'est pas tracé. Il n'y a pas ceux qui ont de la chance et ceux qui n'en ont pas. Il y a certes des chemins de vie qui commencent mieux que d'autres, et encore faudrait-il en définir les critères, mais quoi qu'il en soit nous avons notre destin entre les mains. Nous sommes des êtres libres, nous avons un potentiel en nous et nous lui donnons la possibilité de pouvoir s'exprimer, ou pas, en fonction de l'alignement des planètes qui sera favorable à l'apparition de telle ou telle situation, comme une fenêtre de tir qui nous est ouverte à ce moment-là. Nous sommes également des êtres multidimensionnels, mais complètement inconscients de l'ensemble des dimensions auxquelles on pourrait avoir accès si tant est que l'on s'en donne la peine. C'est sur certaines de ces dimensions que l'astrologie agit, principalement la symbolique, qui est de l'ordre des principes gouverneurs, tout comme certaines structures de conscience se situant dans des dimensions plus subtiles agissent sur notre vie pour nous amener à vivre certaines expériences. Toute la question est de savoir sur quel plan nous, nous vivons. C'est cela qui va faire toute la différence sur la manière dont le thème astral va être interprété. J'y reviendrai.

En plus de tout cela, nous sommes aussi un potentiel d'âme qui fait de nous des êtres divins, donc soumis aux lois divines pour peu que nous nous donnions au divin. C'est cette âme qui peut nous faire sortir de notre thème lorsque celle-ci a intégré la personnalité, mais attention, pas comme une fuite. Nous ne pouvons pas fuir ce que nous avons à expérimenter lors de ce passage terrestre et n'oubliez pas également que nous n'avons qu'"une vie au soleil", une seule existence ! Il y a donc de très nombreuses situations à traverser pour nous accomplir et évoluer  en intégrant d'autres dimensions consciemment dans notre existence. Encore faut-il que nous agissions dans la bonne fenêtre de tir, dans ce moment où les planètes sont alignées pour être efficient dans nos actions. C'est en cela que je trouve que l'astrologie peut être pertinente également, comme une aide pour trouver le bon moment pour l'action que je ressens devoir mener et à travers ça, quel aspect de la personnalité va peut-être pouvoir s'exprimer. Car nous ne sommes pas uniquement soumis aux lois du karma et à l'influence d'aspects physiques ou symboliques. Il y a d'autres énergies qui peuvent agir, avec notre consentement et par la volonté divine, pour ajouter des orientations plus élevées à notre vie. Un thème astral ne peut pas nous révéler ce que notre âme va vivre ou non, du moins je ne pense pas. Sur ce point s'arrête ma compréhension et peut-être est-ce la limite de l'astrologie. Je ne sais pas de quelle manière il pourrait y avoir de toute façon une influence de planètes, même symbolique, sur notre âme qui, elle, ne fait partie ni du temps, ni de l'espace. Ca ne me paraît pas logique car la vie de l'âme peut certes s'habiller de la vie du corps et de la conscience, mais elle peut aussi s'en extraire et vivre des situations qui ne sont pas d'ordre terrestre. Pour essayer de donner un exemple peut-être plus concret, même lorsque B m'a expliqué ce qu'elle voyait de mon thème de naissance jusqu'à ce jour, elle n'a pas vu que des expériences mystiques allaient m'arriver. Soit ce n'est pas indiqué dans le thème et l'astrologie a également ses limites, soit c'est la personne qui interprète le thème qui a ses limites et qui ne peut appréhender l'entièreté de ce que le langage des astres peut nous révéler. D'ailleurs, certaines situations marquantes sur le plan personnel n'ont pas été vues par l'astrologie, il y a donc une certaine distance à avoir. Enfin, soyons conscients donc que le thème est une carte, pas le chemin, et encore pas toute la carte. De la même manière que vous pouvez toujours envisager de traverser l'Atlantique en catamaran, en soi, rien ne vous en empêche, vous êtes libre et vous pouvez changer à n'importe quel moment de vie pour peu que vous en ayez l'énergie, mais vous conviendrez qu'il faut que certaines circonstances soient favorables pour y arriver au prix d'un effort le moins douloureux possible; et que l'on a des choses à réaliser que l'on sent pouvoir faire, et d'autres que l'on ne sent pas.

Quand je disais que nous sommes la conjonction d'une interdimenssionnalité, il faut avoir en tête que nous sommes comme un bateau soumis à des vents et des courants qu'il faut savoir utiliser à bon escient pour naviguer du mieux possible. Rien ne nous empêche d'avancer, et si nous pouvons avoir des informations sur les circonstances, pourquoi s'en priver ? C'est un peu le coach que j'avais quand je faisais du sport, qui me disait comment mieux gérer mon effort et mes actions en m'aidant à y voir plus clair dans le jeu des forces en présence. Ca ne m'empêchait pas de jouer et de faire ce que je voulais sur le terrain, mais un appui "hors du terrain" était parfois une aide nécessaire. C'est de cette façon que je perçois l'astrologie dans ma vie, comme un appui qui peut m'éviter de perdre une énergie précieuse à des moments que je ressens importants. On peut également s'en servir pour faire des thèmes comparés, entre n'importe quelle personne et vous-même, pour vous donner une idée de ce que la relation peut générer comme difficultés ou éléments à travailler. Mais à trop vouloir avoir d'informations, on peut aussi se perdre. L'avidité n'est jamais bonne. Il faut donc raison garder !

Comme pour tout ce sur quoi l'on s'appuie, il y a une règle fondamentale à respecter, c'est de ne pas créer de dépendance. C'est la raison pour laquelle mieux vaut ne s'appuyer sur cet outil que de façon sporadique et en gardant son discernement. Ce qui doit guider une vie, surtout une vie basée sur une spiritualité vivante, c'est le coeur, et c'est le souffle divin qui l'anime. Ce ne doit jamais être un humain ou un outil, quel qu'il soit. Mais le bon moment, c'est aussi celui qui va aider à travailler sur soi de la meilleure manière. Car pour ma part, je n'utilise pas l'astrologie pour savoir si je vais pouvoir m'acheter la Lamborghini de mes rêves ou si mes affaires vont marcher. Ce qui m'intéresse surtout, c'est quel aspect de la personnalité sera le plus favorable à travailler selon les circonstances, et c'est pour cela que je me suis surtout tourné vers l'astrologie humaniste.

Evidemment, je laisse la plupart du temps certaines choses émerger du tréfonds de ma personnalité en fonction des situations que je traverse ou de ce que la Lumière divine me montre, et parfois savoir que tel aspect va davantage ressortir ne va pas forcément m'être d'un grand secours. Mais d'autres fois j'ai trouvé nécessaire de me dire que je pouvais me lancer dans certains actions que je ressentais devoir mener avec plus de confiance que je n'en aurais eu si je n'avais pas eu ce petit coup de pouce bienveillant et rassurant. Après tout, on n'est pas obligé de suer à grosses gouttes pour faire un truc dont on sait qu'on est soutenu à ce moment précis ou inversement, pourquoi tenter quelque chose en pure perte ? Alors c'est vrai aussi, je le confesse, c'est aussi parce que j'ai parfois du mal à lâcher prise que je m'appuie sur l'astrologie comme garde-fou. Le paradoxe, c'est que tout dans mon thème me demande de lâcher prise pour passer à un autre niveau ! Comme quoi, ça ne fait pas tout...

Rédigé par Serge Z.

Publié dans #Réflexions

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :