Préparation et initiation au Kriya Yoga

Publié le 26 Octobre 2013

Préalablement à la décision de quitter mon job en entreprise, mon épouse (S) et moi-même avions décidés d'acheter une maison. Jusque là, nous louions un appartement mais la famille grandissant, le besoin de s'enraciner dans un chez-soi bien à nous se matérialisait chaque jour davantage. Le lecteur doit garder à l'esprit que les évènements s'enchaînaient les uns derrière les autres sans plan préétabli de ma part, ni avec aucune espèce de projection. De mon côté, je vivais de plus en plus les évènements au jour le jour, comme ils venaient. Donc pour remettre les évènements dans l'ordre, à cette époque-là, l'idée de quitter mon boulot pour en faire un autre n'existait tout simplement pas. Le besoin de la maison était beaucoup plus fort chez S que chez moi. Je participais à la recherche avec moins de motivation qu'elle, l'idée de m'enraciner dans une maison n'était pas dans mes priorités, ni même dans mes structures. En effet, être propriétaire d'une maison n'était pas ancré parce que mes parents ont toujours habité en appartement en locataires. Toutefois, l'idée faisait son chemin au fur et à mesure de nos visites.

L'idée se matérialisait chaque jour davantage en moi et sans vraiment m'en rendre compte, au début du moins, j'inscrivais cette perspective dans mon coeur. Après trois semaines de recherches intensives, un samedi après-midi, alors que de mon côté j'entamais une petite méditation, S prit le premier journal qui vint et se mit à parcourir les annonces, alors que nous avions l'habitude de passer par les agences. Au même moment, de mon côté, j'ai senti un alignement entre son coeur et le mien et pile à ce moment-là, elle se retourne vers moi et me dit qu'elle a trouvé la maison qu'elle trouvait idéale. Intérieurement, la Lumière me confirmait cette perception. Lors de la première visite, je me suis demandé si je ne m'étais pas trompé dans l'interprétation du signe qui m'était apparu que je qualifiais peut-être un peu vite de confirmation. Je ne me sentais pas très bien dans l'ambiance de la maison mais 3 ou 4 jours plus tard, il nous prit le besoin commun de la revisiter. Lorsque je suis entré, j'ai vu dans la structure subtile de la maison que l'Olivier de lumière, initialement intégré à mon être, était désormais également intégré à la structure interne de la maison. Je parle évidemment d'une intégration dans les plans subtils et énergétiques. Et cette fois-là, l'alignement entre mon être et la maison s'est fait immédiatement. Le reste de la transaction allait se faire rapidement. Les propriétaires précédents pouvaient de leur côté emménager dans une maison dont la construction se terminait. La situation s'arrangeait pour tout le monde. On était en 2000.

C'est donc en 2002 que le passage de mon job de cadre vers l'activité de thérapeute s'est effectué. Un vrai saut de kamikaze dans le vide qui s'est décidé en quelques semaines et qui s'est matérialisé le temps du préavis. C'est avec beaucoup de joie que je quittais mon job, mais avec toutefois une petite peur au ventre concernant les revenus que j'allais générer et dont on avait besoin pour payer le prêt de la maison. On avait un peu de temps pour voir venir, on allait davantage se reposer sur les revenus de S et je profitais des aides légales à ma disposition pour prendre le temps de me faire connaître et ainsi générer une clientèle. Notre train de vie allait en prendre un coup, certes, mais ce qui compensait, c'était le fait que j'allais en même temps pouvoir passer du temps avec ma famille, que je voyais finalement assez peu lorsque je travaillais en entreprise. Je trouvais que les évènements s'agençaient plutôt bien.

Les premiers mois furent plutôt difficiles à gérer. Six à sept mois ont été nécessaires pour sortir des conditionnements de l'entreprise tellement ceux-ci étaient ancrés. Fonctionner en thérapeute indépendant et de façon intuitive ne s'est pas fait du jour au lendemain, ça mettait à jour mes structures internes profondes que j'intégrais lentement. Le changement de rythme était comme un changement d'espace temps, de paradigme, d'un monde qui va vite, avec une grande agitation, qui fonctionne en surface et dans la projection vers un monde qui se déroule d'instant en instant, dans l'intuition, l'intériorisation et la profondeur de l'instant présent. Je passais d'une activité qui m'avait pour ainsi dire vidée (c'est un demi euphémisme car la vie moderne toujours dans la course en avant tend à nous vider de notre énergie) à une autre qui me remplissait. Le contraste était saisissant. Je pouvais désormais laisser la sensibilité s'épanouir totalement loin de toute forme d'agitation. Et c'est ainsi que je vivais, dans un foyer heureux, au rythme des rendez-vous quotidiens qui arrivaient progressivement par le biais des séances de méditation, des quelques publicités que j'affichais dans des lieux ciblés, par l'intermédiaire également d'un site Internet que j'avais mis en ligne assez rapidement après m'être installé et enfin de quelques publications que j'écrivais dans une revue locale. Le bouche à oreilles faisait le reste; les personnes qui s'investissaient dans les différents travaux proposés sentaient que des ouvertures et des compréhensions se mettaient en place, du moins, pour la grande majorité d'entre eux. Le site Internet faisait venir des personnes de différentes régions de France et de Belgique. J'étais surpris de voir à quel point le rayonnement était aussi important. Les évènements continuaient à s'enchaîner favorablement, même si je ne pouvais pas encore m'appuyer sur des revenus suffisants pour retrouver un équilibre dans la gestion de la vie de famille.

Je continuais tout de même les stages avec Paul et le travail intérieur progressait également, notamment à travers la kundalini qui continuait à creuser en moi sans que j'aie besoin d'y travailler spécifiquement. La Lumière et la kundalini agissaient chacune sur leur plan propre. Sur la base du travail que j'effectuais par ailleurs avec Paul sur la kundalini, j'ai un peu plus tard initié un travail sur ce thème que je proposais au groupe d'habitués qui étaient intéressés par ce travail. Je m'appuyais également sur une initiation que j'avais reçue peu de temps avant de m'installer.

le Mahavatar Babaji

le Mahavatar Babaji

En effet, en 2001, j'entendis parler du Kriya Yoga de Babaji. Je me renseignais sur Internet pour savoir de quoi il s'agissait plus précisément avant de prendre la décision de me faire initier. Je ne voulais pas non plus en lire trop, je préférais percevoir les choses et approfondir par la lecture ensuite, si cela s'avérait nécessaire. Paul m'avait informé qu'il s'agissait d'un travail sur la kundalini qu'il pouvait être intéressant que j'approfondisse de mon côté.

L'initiation avait lieu à Paris. Elle était faite par un maître indien du Kriya Yoga qui faisait une tournée d'initiations dans toute l'Europe. Une amie qui m'hébergeait pour le WE et qui avait déjà été initée m'accompagnait. Il fallait venir avec quelques fruits, quelques fleurs et faire un don de 100€ que nous devions disposer sur l'autel, dans le coin aménagé avec des photos de maîtres. Cela se passait dans le salon d'un hôtel parisien. Il y avait du monde dans la salle pourtant grande. Nous étions assis par terre, à même le sol. Contre le mur, un espace était réservé pour que le maître puisse s'installer et que les personnes qui allaient se faire initier puissent se positionner face à lui. Lorsque le maître arriva, en retard, l'assemblée se tut et le WE d'enseignements et d'initiations pouvait démarrer.

Après une rapide introduction et quelques plaisanteries à l'américaine (il avait étudié plusieurs années aux Etats-Unis avant de rentrer en Inde et de choisir le Kriya Yoga comme voie d'évolution), il posa la question de savoir qui avait déjà pratiqué des formes différentes de kundalini yoga. Je levais mon doigt et j'eus la surprise de constater que, tel un rayon laser, un rayon de lumière sortit de mon index tendu vers le plafond (je décris là un phénomène qui se déroulait dans le subtil, je ne suis pas ET l'extra terrestre :) ). Le maître s'en aperçut, je m'aperçus qu'il s'en aperçut et ainsi de suite :) Par la suite, j'évitais des manifestations trop expressives pour éviter de me faire repérer... Mais parfois les choses arrivent sans qu'il y ait une quelconque volonté de ma part.

L'initiation au premier niveau du Kriya Yoga de Babaji se décompose en enseignements que l'on reçoit, on apprend les différentes postures du premier niveau avec les respirations liées et l'on reçoit la transmission d'énergie attachée à Babaji. Vu le nombre de personnes qui devait se faire initier cette fois-là, nous devions attendre notre tour assez longtemps pour recevoir cette transmission. Par contre, la salle est vite devenue exigüe lorsque nous apprenions les postures. Lorsque mon tour fut venu de recevoir la transmission, j'avançais vers le maître avec mes offrandes et je me mis à genoux devant lui. Il me prit mes cadeaux, les passa à un assistant qui traduisait en même temps et il me demanda de me prosterner devant lui.

Je me prosternais mais intérieurement, j'étais centré dans le coeur et c'est vers le Divin que tout mon être se tournait. Cette prosternation n'était pas pour prêter allégeance à un autre être humain mais pour faire acte d'humilité envers la force divine en action. Il me demande de me redresser et commença l'initiation. Il posa les mains à différents endroits du corps et sur chacun, il prononça la syllabe OM. Une fois l'ensemble du corps parcouru, il demanda de fixer intérieurement un point tout en essayant d'entendre un bruit intérieur. Avant même qu'il ne fasse cette demande, plusieurs phénomènes se produisirent.

D'abord l'écran de ma conscience s'illumina d'un cercle de lumière et de "là" où était mon point de vue, je voyais l'axe de la colonne vertébrale en contre plongée avec la lumière de la kundalini au fond. En même temps, un sifflement commençait à se faire entendre de plus en plus intensément. Puis la kundalini commença à monter et lorsqu'elle passait à travers chacun des chakras, un maitre différent m'apparut. Aujourd'hui, à décrire cette expérience, je ne me rappelle plus très bien dans quel ordre ils sont apparus et à quel chakra les uns et les autres sont attachés. Néanmoins, je compris rapidement que dans le système actuel du Kriya Yoga, chacun d'entre eux est maître d'un plan de conscience particulier en relation avec ce processus. Deux choses sont à noter : lorsque la lumière de la kundaini est passée par le 4eme chakra, le maître qui est apparu est Jésus. Et lorsque la lumière a rempli toute ma conscience, je m'attendais à voir Babaji mais il ne m'est pas apparu. Je crois que c'est la seule fois de ma vie que j'ai ressenti une certaine déception à ne pas pouvoir voir. J'avais déjà eu plusieurs expériences très fortes avec Jésus plusieurs fois auparavant (et j'en aurai d'autres ensuite) et, même encore aujourd'hui, Babaji est un être que je n'ai jamais vu de mes yeux intérieurs, ni extérieurs... Qu'à cela ne tienne, je n'étais pas en reste avec ce que je venais de vivre, d'autant que lorsque je suis revenu m'asseoir, un éclair sortit de la photo de Jésus qui trônait sur l'autel en direction de mon coeur. L'énergie du processus du Kriya Yoga est à la fois douce, chaude, tranquille mais aussi puissante. Ce lien intérieur qui venait enrichir mon être allait intervenir un peu plus tard dans ma vie, lorsque je pris donc la décision de proposer des cours de kundalini yoga.

En fait, je n'ai pas tellement approfondi l'énergie du Kriya Yoga parce que j'avais déjà fort à faire avec les différents processus que j'avais déjà rencontrés précédemment, qu'ils se soient manifestés d'eux mêmes ou que je sois allé à leur rencontre. Néanmoins, les kriyas m'intéressaient dans les cours que j'allais donner. En m'appuyant sur l'expérience de Paul, j'intégrais le résultat de cette initiation et les pratiques associées dans les quelques cours que j'allais donner plus tard.

Les principaux maîtres du Kriya Yoga actuel (de gauche à droite) : Babaji, Lahiri Mahasari, Sri Yukteshwar, Yogananda (il manque Jésus et Sri Satyananda pour être complet)

Les principaux maîtres du Kriya Yoga actuel (de gauche à droite) : Babaji, Lahiri Mahasari, Sri Yukteshwar, Yogananda (il manque Jésus et Sri Satyananda pour être complet)

Les images ont été trouvées sur ce site :

http://home.scarlet.be/~bd086581/fr/Ma%C3%AEtres%20et%20Acharyas.html

 

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :